La Maison du Parquet - Show Room

Eco conception

Le transport, argument choc pour le parquet français.

Afin de sensibiliser consommateurs et monde du négoce à la notion de “transport raisonnable", et à la demande des adhérents de l’UFFEP, le FCBA a été mandaté pour réaliser une évaluation de l’impact environnemental du transport des parquets (avec une revue critique du CSTB), comparant un parquet fabriqué en France et un parquet fabriqué en Chine, tous deux réalisés à partir de grumes de chêne français.

France/Chine - Chine/France

Les parquets fabriqués en Chine et utilisant des bois français cumulent un total de 2.800 km parcourus sur route et de plus de 37.000 km par voies maritimes... De ce fait, la consommation de pétrole et les émissions de gaz à effet de serre sont multipliés par 17, pour l’étape du transport, par rapport à un parquet de fabrication française.

test

Fabrication locale, transport raisonnable

Depuis la forêt jusqu’au consommateur, un parquet fabriqué en France consomme, en moyenne, 14,2 GJ (Giga Joules) d’énergies non renouvelables (pour 1000 m² de parquet) pour son transport. Mais, lorsque les grumes partent en Chine pour être transformées et reviennent en France pour être vendues, on passe à 259 GJ... Une consommation telle que le CO2 généré annihile l’effet bénéfique du bois sur l’environnement.

test

La conclusion du FCBA est sans équivoque

Parfois moins coûteux à l’achat, les parquets qui proviennent du Sud-Est asiatique induisent un surcroit phénoménal de transport... entrainant une augmentation des émissions, des consommations et du phénomène d’acidification. Cette évidence soulève un problème d’envergure : les “bas coûts” (économiques) sont parfois synonymes de coûts très élevés pour la planète.

test