La Maison du Parquet - Show Room

La Pose

L’épaisseur disponible pour la pose flottante, collée ou clouée et l’état du support subornent d’éventuels travaux d’adaptation.

La pose collée

Vérification du support

L'humidité ne doit pas être supérieure à 3% pour les chapes normales, de 2% pour les sols chauffants et elle doit être inférieure à 1% pour les chapes anhydrites.

Pour les sols chauffants neufs, effectuer une mise en chauffe de trois semaines minimum et vérifier l'état de siccité de la chape. Arrêter le chauffage 48 heures avant pose du parquet et effectuer une mise en route progressive du chauffage, après pose.

Vérifier la planimétrie du support, ainsi que la conformité de la hauteur de réservation entre niveau support et niveau fini.

Vérifier que la qualité du support est bien compatible avec la mise en œuvre d'un parquet collé : cohésion de la chape, porosité du support ou surface fermée, granulométrie, propreté du support (poussiéreux, gras...).

S'assurer qu'il n'y a pas de problème d'isolation phonique (la pose d'un parquet collé sans isolant dans un logement qui était revêtu de moquette peut poser problème).

Préparation du support

La réalisation systématique d’un ragréage n'est pas toujours souhaitable. Un ragréage de type P3 est cependant nécessaire après l’application d'un primaire dans les cas suivants :

  • Reprise ponctuelle de planimétrie, de niveau, ou de granulométrie.
  • Support non poreux (dalle surfacée par exemple), mais nous aurons souvent intérêt à coller sur supports fermés directement avec une colle de type polyuréthane ou hybride.
  • Supports gras : Appliquer un décapant, puis une monobrosse munie d’une grille, puis rincer et dépoussiérer.
  • Restes de colle : Si la colle est bien accrochée, considérer le support comme une surface fermée. Si la colle se détache, la nettoyer à l’aide d'un décapant passé avec une machine spéciale (à louer).
  • Support peu cohérent en surface : s'il ne s'agit que d'une pellicule superficielle, la détacher soit avec une grille + monobrosse, soit avec une fraiseuse. Si le dosage d'une chape n'est pas correct, (chape un peu sableuse), appliquer un primaire spécial, et ragréer ou coller avec un produit pour surfaces fermées.

Le parquet posé dans ces conditions ne devra pas exercer d'effort à l'arrachement.

Si le dosage de la chape est très mauvais, (chape très sableuse), refuser de poser directement. Proposer la pose d'un panneau de contreplaqué (bien sec, attention aux retraits) vissé dans la chape (attention aux alimentations, eau, électricité, noyées dans celle-ci).

Supports humides : Si l'humidité est > à 5 %, soit il faut attendre le séchage, celui-ci peut être accéléré par la mise en place de déshumidificateurs ou de préchauffage avec ventilation des locaux, soit il convient d’utiliser des sous-couches d’étanchéité de type ISO TB, ou bien des primaire de type époxy.

Choix de la Colle

Supports normalement poreux

Colle à base d'acétate de polyvinyle en solution aqueuse pour : parquets bruts mosaïque 8 mm, parquets bruts collés sur chant, Parquets lames 10x50x250 mm.

Colle à base d'acétate de polyvinyle en solution aqueuse à fort extrait sec ou colle polyuréthane pour : parquets bruts en lames massives de 10 à 15 x 70 x 400 à 1200 mm.

Colle polyuréthane mono composant ou hybride pour : tous parquets vernis en usine, parquets contrecollés, parquets massifs.

Sur supports non poreux

N'utiliser que des colles sans eau : colle polyuréthane mono composant ou hybride.

Mise en oeuvre

Sous couche liège

Le collage doit s’effectuer avec la même colle que celle utilisée pour le parquet.
Humidifier à l'éponge la face supérieure des plaques de liège.
Poser les plaques de liège en réservant un joint de 8 mm entre elles de tous côtés.
Couper au cutter toute bulle d'air visible sous le liège.
Rendre le liège bien adhérent en le frappant à la main.
Laisser sécher 48 heures.

Sous couche type Acouflex

C'est l'isolation la plus performante - 17 D b (A) pour un parquet à coller en lames de grandes longueurs avec emboîtements ( > à 400 mm). Ce système d'isolation comprend la pose d'un isolant en fibres de bois ou d'un polyéthylène avec évidements et de colle polyuréthane en cordons.

Pose du parquet

Eviter de trop serrer les lames, afin de leur laisser une possibilité de libre dilatation.
Bien frapper le parquet pour permettre une bonne adhésion.
Laisser un joint de dilatation périphérique. ( cf. DTU 51.2 )
Charger les surfaces de parquet en lames longues à emboîtement, pour optimiser leur adhésion.
Eviter de mettre trop de colle, elle risque de remonter dans les joints.


Les autres modes de pose : Pose flottante - Pose clouée